blogit.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

jjnapo

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGIT

Des soldats de plomb, des copains ,et des batailles napoléoniennes

Des soldats de plomb, des copains ,et des batailles napoléoniennes

Blog dans la catégorie :
Divertissement

 

Blogs favoris

 




Signaler un contenu illicite

 

jjnapo

RETOUR AUX SOURCES

Le 02/04/2014

ecossais
ecossais 
Ceci est un test, nom d'un grognard ! 

 

TIENS , REVL'LA LEGION

Le 17/08/2011

Le bataillon, tout frais et pas encore moulu Manque une plaque et du rouge de plumets. Bougre d'âne que je suis Le tambour a perdu son galurin. "M'ferez quat' jours !" Le major Helmut von Kassburnes, au premier rang Le drapeau est toujours de GMB

Le bataillon, tout frais et pas encore moulu
Le bataillon, tout frais et pas encore moulu 

Bon, ça c'est fait. Un autre bataillon de la légion germanique vient de sortir de terre. En attendant la boite de Victrix, mais aussi des figs de Perry sur les chasseurs hollandais.

J'ai finalement préféré ces derniers aux troupes de Nassau, dont je possède déjà deux exemplaires.

Mon bataillon de ligne KGL cotoiera des légers KGL. Les deux unités représenteront la brigade Ompteda qui se tenait derrière la ferme de la Haye Sainte. La ferme (eeeeuuuh, non, j'm'adresse pas à vous) que tenaient les hommes du major Baring.

Quant aux chasseurs hollandais, ils feront partie de la brigade Bylandt. Celle là même qui a mangé chauds les boulets servis généreusement par les batteries françaises. Sans même un verre de Kro pour faire passer tout ça.

 

MON PROJET WATERLOO : CARTE SUR TABLE

Le 15/08/2011

La carte à laquelle je me réfère Quand j'ai peint un bataillon, je noirçis la case

La carte à laquelle je me réfère
La carte à laquelle je me réfère 

Juste un rappel. Voilà comment je travaille pour préparer la méga table Waterloo que je compte présenter dans quelques années.

J'utilise la carte qui est vendue sur le site du champ de bataille, et qui indique les différentes brigades et unités qui y étaient présentes.

Comme je ne peux pas toutes les reproduire, j'ai choisi de représenter chaque barre figurant sur la carte par un bataillon à 18 ou 20 figurines lorsqu'il s'agit de l'infanterie, et par un escadron (ou 2, je n'ai pas encore tranché) à 4 figurines pour la cavalerie. Pour l'artillerie, je verrai plus tard.

 Je me réfère pour cela aux listes d'armées de la bataille. En faisant des choix. Par exemple, la brigade hollando-belge Bylandt (ou Bijlandt)  à laquelle je vais m'attaquer comprenait un bataillon de ligne belge, un autre de chasseurs hollandais, et quatre de milice.

Je la représenterai sans doute par deux unités : chasseurs hollandais et milice , car j'ai déjà peint de la ligne belge dans la brigade de d'Aubremé. Histoire de varier les plaisirs.

Pour le moment, je ne m'embarasse pas avec les équivalences :  nombre de figurines et effectifs réels présents sur le terrain. Car , je joue aussi par ailleurs mes bataillons selon le principe : 1 bataillon français à 18 figs, 1 bataillon anglais à 20 figs. Ce qui, en raison d'une fig pour 40 hommes, me donne des bataillons au maximum de leur effectif réel. Même si, en réalité, et notamment à Waterloo, c'était souvent loin d'être le cas.

On l'a bien compris : l'idée essentielle, c'est d'abord de "donner à voir" aux gens à qui je présenterai la table. Pour avoir participé à pas mal de salons, je sais que c'est ce qui plait le plus. Par ailleurs, qui dit vulgariser dit aussi simplifier.

Sur la carte photographiée ci-dessus, j'ai noirci au crayon toutes les unités que j'ai déjà peintes. Du moins pour les troupes anglo-alliées. Ca me donne une idée du travail qu'il me reste à accomplir.

En gros, j'ai déjà peint les deux tiers des anglo-alliés.

Les barres d'unités françaises ne sont pas noircies. Mais je possède déjà quasiment toute l'armée peinte, sauf pour la Garde. Idem pour les Prussiens. Il faut simplement que je vérifie que ce que je possède correspond bien aux troupes ayant été alignées par le ch'ti père Napo.

Bref, le projet avance. Je me suis encore donné trois ans pour le terminer. Avec déjà quelques idées pour les supports de décor.

Chaque chose en son temps. C'est une valse, pas un sprint.

 

 

PENDANT LES TRAVAUX, LES TRAVAUX CONTINUENT

Le 12/08/2011

Le bataillon. De vieux Wargame Foundry se sont glissés dedans Le drapeau de GMB designs. Le fameux "¨Peninsula" y figure

Le bataillon. De vieux Wargame Foundry se sont glissés dedans
Le bataillon. De vieux Wargame Foundry se sont glissés dedans 

Bricolage, peinturlurage, nettoyage , rafistolage et tondage (ou tondure,  ou tondement, ou tondaison, ou tout simplement tonte.... j'chai plus, j'vois plus clair) sont les mamelles du pingouin qui donne un coup de propre à la maison qu'il vient de vendre, avant de  remettre les clés au gars esbaudi, et bienfaiteur,  qui a eu l'idée mirifique de l'acheter.

Donc, en ce moment, j'ai pas trop de temps pour le blog. Mille zexcuses.

Du coup, mon nouveau bataillon de KGL traine en longueur.

Cela dit, je retiens l'idée de Victrix, pour donner un peu plus de diversité à ces bestiaux là.

 

 

T'AS LE BONJOUR DES LIGNES ARRIERES

Le 06/08/2011

J'ai bien fait de garder la vieille planche de drapeaux de Vae Victis Le fameux tambour dont à propos duquel on causait l'aut' jour Trois autres bataillons doivent suivre à terme Du plastique, certes. Mais la différence est dure à faire. Ca, c'est la vue que les Bruxellois avaient d'eux

J'ai bien fait de garder la vieille planche de drapeaux de Vae Victis
J'ai bien fait de garder la vieille planche de drapeaux de Vae Victis 

Lorsque la bataille de Waterloo a commencé, le 1er bataillon de la King German Légion, dont j'ai retrouvé le drapeau dans une vieille "planche" de Vae Victis, était en troisième ligne.

Il se trouvait du côté du village de Braine.

 C'est à dire, lorsque l'on regarde au nord vers Bruxelles, de l'autre côté de l'autoroute qui mène de nos jours à la capitale belge.

Loin derrière la première ligne qui était occupée, face à la ferme de Hougoumont, par les régiments de garde anglaise, eux mêmes soutenus par les brigades anglaises de Michel et Adam.

Autant dire que, lorsque les premiers coups de canon ont résonné, ces Teutons là avaient encore le temps de taper une ch'tite belote.

Le 1er KGL formait ,avec les 2e, 3e et 4e bataillons, une brigade commandée par le colonel du Plat (ou du Platt).

Les figs sont en plastique de Perry.

Maintenant, je vais m'attaquer à l'un de ses frangins. En attendant de recevoir d'autres drapeaux, envoyés d'Angleterre où ils ont été brodés par les "petites mains" de GMB Designs.

Puis, je terminerai le mois d'août en m'intéressant de près à une unité de Nassau. Quand y a en plus, y en a toujours...